Recevoir les nouveaux articles par Email

vendredi 22 février 2019

SAINTS GHEVONTIANTZ

SAINT HOVSEP DE HOGHOTZIM (HOGHOTZMEDTSI)
Le Catholicos Hovsep de Hoghotzim naquit en 396 à Hoghotzim, village de la province de Sunyatz.
Il prit le nom de Hoghotzim du nom de son lieu de naissance. Lorsque l'alphabet fut inventé, il était seulement âgé de 8 ans.
Il fut élevé par Mesrob Machtotz, et devint l'un de ses meilleurs amis et collaborateurs.
Il était aussi le doyen des traducteurs, mais étant plus un gestionnaire qu'un littéraire, il devint un administrateur et un organisateur.
C'était un homme qui parlait peu mais travaillait beaucoup, et de nature calme. Koriun, l'un de ses collaborateurs, disait : « C'est un vrai gentilhomme ».
Lorsque le Catholicos Sahag Bartev mourut, Mesrob Machtotz le remplaça jusqu'à la fin de sa vie, en 440. Puis Hovsep Hoghotzmedtsi entra en fonction pendant 4 ans comme suppléant. En 444, Saint Hovsep devint Catholicos, et servit pendant 8 ans jusqu'à la fin de l'année 451, lorsqu'il fut exilé en Perse parce qu'il avait fait partie des religieux qui avaient provoqué la bataille de Vartanantz (LA BATAILLE D'AVARAÏR).
En 452, il renonça à sa charge de Catholicos, et fut martyrisé en 454, le 25 juillet, à l'âge de 58 ans.

SAINT GHEVONT YEREDS (LE PRETRE)
Saint Ghévont naquit dans la dernière moitié du 4ème siècle, dans le village de Ichevan. Il fît son éducation d'abord à l'école de Sahag et Mesrob, puis dans la ville de Melidine (Malatia). Finalement, il se rendit à Byzance accompagné de Koriun pour des études supérieures.
Il connaissait bien les langues arménienne et grecque, et fût l'un des plus anciens traducteurs comme Koriun et Yeznig qui aidèrent Saint Sahag et Saint Mesrob à traduire la Bible en arménien.
Il fût ordonné prêtre très certainement par Saint Sahag Bartev. Il était intelligent, car la nature l'avait doté d'un esprit vif. Il n'était pas fort physiquement mais était moralement brave et courageux. 
Pendant la bataille de Vartanantz, il devint le grand conseiller du Catholicos St Hovsep de Hoghotzim et du général St Vartan Mamigonian.
Il etait particulièrement doué pour la harangue. La veille de la bataille de Vartanantz, il enthousiasma l'armée par un discours profondément impressionnant. En tant que grand meneur du soulèvement, il se joignit aux soldats et les encouragea, tenant la Croix du Christ dans sa main.
Après la bataille de Vartanantz, le Père Ghévont se réfugia en Perse avec d'autres prêtres. Le gouvernement l'exila avec le Catholicos Hovsep dans les terres de Vrgan, au sud de la mer Caspienne, l'ancienne contrée des Parthes où il fut torturé et martyrisé avec les autres.
Sa mémoire est célébrée chaque année à l'Eglise Arménienne deux jours avant la fête de Vartanantz, le jour de la fête des Saints Prêtres Ghévontianz.

VIVRE L’ANNÉE LITURGIQUE
DE L’ÉGLISE ARMÉNIENNE


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...