Recevoir les nouveaux articles par Email

vendredi 9 février 2018

LE GRAND CARÊME DANS L'EGLISE ARMENIENNE

Le Carême est destiné à commémorer les 40 jours de jeûne de Notre Seigneur (Matt. 4:2). Dans notre Église, comme dans toutes les Églises d'Orient, le Grand Jeûne de Carême commence le Lundi qui suit le Dimanche de " Poun Barekentan ", et non le Mercredi des Cendres comme c'est l'usage dans l’Église Catholique Romaine. Le Carême est une période de 40 jours qui va du Lundi jusqu'au soir du Vendredi qui précède le Dimanche des Rameaux.

Toute la période du Carême, y compris la Semaine Sainte, est destinée à nous discipliner. Pendant cette période tout particulière­ment, nous devrons considérer nos imperfections, et faire des efforts pour nous transformer.

C'est un temps mis en réserve par l’Église pour notre propre exa­men, pour notre propre évaluation afin de nous fortifier et de renou­veler l'orientation de notre vie. Aucun d'entre nous n'est à ce point parfait qu'il n'ait pas la possibilité d'évoluer moralement et spirituel­lement. Pour atteindre ce but, le premier pas est un examen de cons­cience, suivi d'une résolution d'être plus humble et plus aimable, et d'exercer un self-contrôle de nos appétits, ce qui est le principe pri­mordial de la pratique du Carême.

La pratique de l'abstinence consiste à nous abstenir de consommer de la viande, y compris de poissons, de toute nourriture d'origine ani­male, produits laitiers et œufs. Nous pouvons nous abstenir aussi de certains plaisirs, amusements, spectacles, et occasions de faire la fête. Nous pouvons au moins nous consacrer davantage à la prière, et assister à la messe.


Dans l’Église Arménienne, tous les Dimanches de Carême ont des noms significatifs qui nous remémorent les différentes croyances chrétiennes élémentaires à méditer ce Dimanche-là et pendant toute la semaine qui le suit.

Le Dimanche précédant le premier jour du Carême est appelé en Arménien " Poun Barekentan" . Barekentan est un mot arménien utilisé pour tous les Dimanches qui précèdent une semaine d'absti­nence et signifie " bonne ou heureuse vie ". Poun Barekentan est le jour du Carnaval Arménien. Les personnes qui ont l'intention d'obser­ver le Carême ont la permission ce jour-là de se livrer à toutes sortes de festivités et divertissements ...

... En accord avec l'esprit de pénitence de la période du Carême, les autels des églises sont fermés, et la Divine Liturgie est dite der­rière un rideau fermé, à voix basse, sur un ton pénitentiel. Hormis les services réguliers du matin, l’Église Arménienne a un autre office du matin appelé " Arevakal " qui est généralement chanté pendant la période du Carême. Cet office possède de beaux hymnes et de bel­les prières.

Pour être en accord avec l'Esprit du Carême, les fidèles se doi­vent de s'abstenir de tout amusement, tels que spectacles et réceptions. Ils doivent se rendre à l'église, et se consacrer à la prière, à la pénitence, et à d'autres activités religieuses.

Extrait de livre
" VIVRE ANNÉE LITURGIQUE DE L’ÉGLISE ARMÉNIENNE "
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...