Recevoir les nouveaux articles par Email

mercredi 7 février 2018

L’ambiance festive de la fête de Saint Sarkis

Cette année, le samedi 27 janvier à 17h30 les jeunes se sont réunis au sein de l’église Saint Jean-Baptiste de Paris pour fêter le jour de Saint Sarkis.
Le Général St Sarkis (285-337) est représenté dans les images chevauchant un cheval blanc et qui mourut en martyr avec son fils Mardiros. Il était nommé par Constantin, général de Cappadoce frontalière de l'Arménie. Depuis sa disparition, Saint Sarkis est célébrée par l'Eglise arménienne comme la fête de la jeunesse et de l'amour. Ce jour, les jeunes prient le Saint pour qu'il fasse parvenir leurs prières à Dieu. Ce jour de fête a été instituée par le fondateur de l'Eglise arménienne Saint Grégoire l'Illuminateur.
Cette année, deux occasions ont poussées les jeunes de l’église arménienne saint Jean-Baptiste (JEAAP) d'organiser pour la cinquième année consécutive une soirée à l’occasion de la fête de Saint Sarkis: 1. Sa sainteté Karekin II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens, a déclaré cette année étant l'année des jeunes et de la jeunesse. 2. les jeunes de l’église arménienne saint Jean-Baptiste (JEAAP) se prépare cette année à fêter les 10 ans de l'association. De ce fait ils ont prévue tout au long de cette année d'organiser 10 événements qui financeront le 10ème et dernier évènement qui n'est autre que le grand gala. Cette année le groupe des Anciens élèves de Tebrotzassère nous ont rejoint pour l’organisation et les préparatifs de cette magnifique fête.
La fête a débuté par une cérémonie religieuse  dans l’église durant laquelle les jeunes, dirigés par père Houssik, ont lu des textes de la sainte bible et ont récité des prières dédiées à saint Sarkis.
Ensuite la foule s’est dirigée vers la salle Nourhan Fringhian. Après le discours d’ouverture, dans une ambiance conviviale et amicale, on a dégusté les préparations culinaires salés et sucrés que les jeunes JEAAP avaient cuisinées.  
L’ambiance festive a commencé par un ‘kochari’ arménien traditionnel suivi par des chansons de type diverses et variés. Les danses ont été interrompues par des jeux ludiques qu’on avait prévus pour l’occasion.  Notamment un karaoké et un concours du plus gros mangeur des biscuits salés préparées, selon les coutumes arméniennes, pour la fête Saint Sarkis.
Prions que par l’intersession de Saint Sarkis, Dieu bénisse nos jeunes arméniens. Qu’Il fortifie leur foi et l’Amour qu’ils portent les uns aux autres.
Pauline
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...