Recevoir les nouveaux articles par Email

mardi 4 avril 2017

POURQUOI ET COMMENT FAIRE LE CARÊME

Le calendrier de l’Eglise apostolique arménienne comporte deux types de périodes : les jours de fête et les jours de jeûne. Aux côtés des fêtes de la Nativité, de la Résurrection, de la Pentecôte et de fêtes diverses dédiées aux Saints, l’année comporte plus de 150 jours de repentance et de jeûne. Ces jours de jeûne peuvent être répartis en trois groupes :

Jours de jeûne – pratiquement tous les mercredis et vendredis de l’année ; en mémoire du mercredi et du vendredi saints, respectivement jour de la trahison de Judas et jour de la Crucifixion ; en signe de deuil, l’Eglise a prescrit le jeûne pour ces jours-là.

Semaines de jeûne – ces périodes d’environ une semaine précèdent les fêtes importantes telles que la Transfiguration, l’Assomption etc.
L’objectif est de se préparer le corps et l’esprit et d’approcher le Mystère de la cérémonie avec un cœur repenti.


Grand Carême – Avec une repentance spirituelle et une préparation physique, une période plus longue, de 40 à 50 jours, est allouée au carême avant Pâques. Cependant, ce carême doit être appliqué également durant la période de Noël, avant le 6 janvier, ce qui est fait rarement de nos jours.
Actuellement, étant dans la période du Carême, naturellement, une question se pose pour savoir ce qui est envisagé par le jeûne et comment il devrait être exercé.
Simplement, le jeûne est un exercice spirituel pour gérer et contrôler notre volonté humaine et suivre la volonté de Dieu. Pendant ce temps, dans le but de renforcer l’âme, ceux qui font le carême, dominant leurs besoins physiques, se privent des plaisirs mondains et des aliments d’origine animale, notamment la viande, le lait, le poisson, les œufs et bien sûr l’alcool.
En parallèle à cette manifestation visible du carême, afin que le jeûne ait un but et afin de pouvoir lutter contre les péchés ayant infecté notre âme, il est nécessaire de combiner avec le jeûne, des prières quotidiennes, des méditations spirituelles,  des lectures bibliques et religieuses, et la participation aux rites de l’Eglise. Le carême, accompagné par le jeûne et la prière, atteint sa plénitude parfaite, bien sûr quand il est fait avec amour et humilité, et en faisant la charité.

Au-delà de l’accomplissement personnel, au final, le but du Grand Carême est de se présenter à la fête de la Sainte Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ en ayant une apparence harmonieuse et propre physiquement et spirituellement. Que Dieu soutienne et aide tous ceux qui font le carême.

http://www.jeaap.net/2017/04/pourquoi-et-comment-faire-le-careme.html
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...