Recevoir les nouveaux articles par Email

jeudi 18 février 2016

SEPT SEMAINES, SEPT ETAPES DE LA VIE


Comme chacun le sait déjà, la période du carême dure sept semaines. Pour les pères de l’Église Apostolique Arménienne, ces sept semaines représentent les sept étapes de l’humanité en général et les étapes de la vie de chaque homme en particulier.
Ainsi, le premier dimanche avant le début du carême, dit le dimanche du « Parégentan » (Carnaval) a comme signification la fête et la joie, mais spirituellement il fait référence à la période bienheureuse pendant laquelle Adam et Eve vivaient encore dans le jardin d’Éden en jouissant pleinement de la présence de Dieu, un privilège dont nous sommes privés de nos jours.
Le deuxième dimanche met l’accent sur Adam et Eve qui ont été chassés du paradis à cause de leur péché. Mais cet évènement fait aussi référence à chacun de nous, quand nous préférons ignorer les commandements de Dieu en nous privant ainsi de la bénédiction du Seigneur.
Le troisième dimanche, celui du fils prodigue, fait le parallèle entre le retour de ce dernier auprès de son père et le cheminement du pécheur vers Dieu pendant la période du carême en mettant l’accent sur la nécessité de se tourner vers Dieu. Comme le père dans la parabole, Dieu nous attend à bras ouverts, si nous nous repentissions.

La parabole de l’intendant astucieux donne son nom à ce quatrième dimanche du carême. Ce dimanche nous rappelle la meilleure façon de vivre notre vie de croyant après notre repentir, en mettant l’accent sur le fait que toute bonne chose trouve son sens véritable dans le service de Dieu. Il nous appelle à être de bons et fidèles gérants dans notre vie terrestre pour devenir de bons et fidèles gérants dans la vie éternelle.
Le cinquième dimanche est celui du juge inique. Ce dimanche rappelle l’importance de la prière dans la vie du croyant. La prière ne doit pas être limitée à notre seule participation à la messe mais chaque chrétien devrait quotidiennement consacrer du temps à la prière pour s’approcher de Dieu et pour Lui ouvrir son cœur et son âme.
Le sixième dimanche du carême qui s’appelle le dimanche de l’Avènement nous rappelle la deuxième venue de notre Seigneur et le jugement dernier. L’homme ne devrait pas oublier que la vie ne se limite pas à une existence matérielle et terrestre mais qu’elle a aussi un aspect spirituel et éternel. Ainsi, le croyant est appelé à vivre avec la vision de la vie éternelle et mener une vie sainte, remplie d’amour et de bonté, pour pouvoir attendre le jour du dernier jugement de Dieu sans crainte.
Le septième dimanche est celui des Rameaux qui commémore l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem une semaine avant Sa passion, où Il est acclamé par le peuple. Ce dernier dimanche nous exhorte à accueillir le Christ ouvertement et sincèrement dans nos cœurs afin de devenir les témoins de Sa glorieuse Résurrection.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...