Recevoir les nouveaux articles par Email

mercredi 13 mai 2015

L’ASCENSION

Toutes les Églises chrétiennes, y compris l’Église apostolique arménienne, célèbrent la fête de l'Ascension 40 jours exactement après la fête de la résurrection du Christ (cette année, le 10 mai). La Bible la mentionne dans les Actes des apôtres:
" Jésus eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel" (1:3-12).
L'esprit de la fête nous dévoile l'amour que Dieu Immortel porte pour les hommes qui sont mortels. En montant au Ciel et en se séparant de nous, le Seigneur "ne nous laisse pas orphelins" mais nous fait la promesse de revenir et de conduire le troupeau qui Lui est resté fidèle.

Dans la culture arménienne, nous avons eu de nombreuses coutumes et traditions populaires associées à la fête de l'Ascension, qui sont, d'une certaine manière, encore pratiquées en Arménie. La plus connue d'entre elles est la loterie (Vidjag), un jeu de fête, par lequel les jeunes essaient de connaître le nom de leur futur conjoint ou d'obtenir des informations sur lui. Ce jour-là, des chants populaires sont entonnés, comme le fameux " Hampartsoum yayla ", ainsi que l'hymne de l'église " Hampartsav Der Mer " (" Notre Seigneur est monté au ciel "), qui se chante durant les 10 jours de la fête.

La Sainte messe est célébrée le jour de la fête, et se termine par le Te Deum pour le Saint-Siège d'Etchmiadzine, puisque c'est en 1441, lors de la fête de l'Ascension, que la résidence du siège catholicossal s'est fixée au Saint-Siège d'Etchmiadzin, là où s'est établi le trône de Saint Thadée et le "Jérusalem de tous les arméniens".


Dans la photographie: Le lieu de l'ascension est le rocher du mont des Oliviers, sur lequel le Christ est monté au ciel. Dans le temps, le lieu sacré a appartenu à l’Église arménienne, mais aujourd'hui, en raison de conflits, elle est sous la domination musulmane. Par conséquent, les arméniens ont exceptionnellement le droit de célébrer la messe dans ce lieu sacré 2 fois dans l'année. Le jour de la fête de l'ascension, les autres représentants de l'église célèbrent la messe et prient côte à côte dans le tabernacle de la communauté des arméniens de Jérusalem.
(Traduction: Kristel)
http://jeaapblog.blogspot.fr/2015/05/blog-post_13.html
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...